dimanche 12 mai 2013

Avec toi, je revois mes souvenirs d'enfance

Des vacances plutôt mouvementées s'achèvent et il va falloir reprendre la route du travail demain matin. Malgré cela j'ai un peu de temps pour vous raconter un moment qui m'a particulièrement touché pendant ce séjour familial. Moment pourtant banal : une ballade au parc avec ma fille. Mais pas n'importe quel parc. Celui que j'ai foulé un nombre de fois incalculable lorsque j'étais moi même une enfant.
Un classique espace vert, avec un étang, des canards, un espace de jeux et de la verdure. Classique je vous dis. Et malgré tout, un flot de souvenirs me sont revenus en mémoire lors de cette ballade.
Ce petit parc se situe à Chauvigny. Une belle ville avec sa cité médiévale. Mes grands-parents y ont vécu et c'est aujourd'hui au tour de ma maman d'y vivre.
Je me rappelle les dimanches chez les grands-parents, le riz au lait et le clafoutis de mamie, les jeux avec les cousins dans le parc, les grandes histoires et aventures que nous nous racontions avec ma cousine. La ballade au parc était une habitude dominicale et familiale. Lorsque j'étais petite, dans mon souvenir, ce parc était immense. Depuis que j'y retourne une fois adulte, je constate que ma vision a changé à ce propos. La taille de mes pas a bien augmenté depuis mes dix ans !!!!
Ce lundi nous avons rendu visite à ma maman et naturellement nous sommes parti promener ma fille après sa sieste. Elle a marché fière et heureuse à coté de son papa. Elle a fait ses premiers tours de toboggan et j'ai eu la chance de les immortaliser en photos.
Je me suis projetée et me revois encore toute petite à coté de mes parents, donnant le pain aux canards, écoutant le cri du paon, courant dans ces allées.
A son tour, elle a vécu sa petite vie d'enfant et a commencé à construire ses propres souvenirs d'enfance. Un peu comme maman ...

Je vous fais partager quelques photos de ce lundi ensoleillé



























Outre son charmant petit jardin public, Chauvigny est une ville riche en histoire et veilles pierres à visiter. Au coeur de la cité médiévale, se trouve le château des Evêques que vous apercevez dans les photos, avec son spectacle d'oiseaux : Les Géants du Ciel. Vous avez également tout un circuit à faire en vélo-rail, c'est génial a faire, je vous le conseille. 

Je vous souhaite une bonne semaine, a bientôt. 

dimanche 21 avril 2013

Gâteau kiwis bananes

Aujourd'hui on parle cuisine et gourmandise sur le blog. Je vous livre la recette d'un de mes gâteau préféré. Simple et rapide à faire il peut enchanter petits et grands gourmands. Ce dessert à en plus l'avantage d'être léger car sans oeuf ni beurre. 
Vous pouvez facilement le réaliser avec vos enfants. J'en ai préparé un, hier, avec ma fille de 20 mois. Premier "atelier" pâtisserie ensemble, on s'est éclatée. Elle a adoré grignoter les morceaux de bananes qu'elle piquait dans le saladier, beurrer le moule et manipuler farine et sucre. Par contre ensuite, chantier dans la cuisine !! Mais ce fut un bon moment. 

Mais revenons-en au gâteau. C'est une maman de la crèche qui me l'a fait découvrir d'après une recette du site 750grammes. Un peu comme Marmiton, on y trouve plein de recettes sympas et faciles à faire, car je ne suis pas un grand cordon-bleu. Au final la recette que je vous livre a été un peu modifié de l'original et reste modifiable à volonté. Les fruits peuvent changer au gré des saison et des goûts. Je pense qu'il peut être délicieux avec des pommes ou abricots ... 


Pour réaliser ce délicieux gâteau aux kiwis et bananes il vous faut :

- 150g de Farine
- 120 ml de lait écrémé
- 100 à 120g de sucre selon préférence ( dans ce dosage j'ai mis un sachet de sucre vanillé)
- 1/2 sachet de levure
- 1/2 cuillère à café de cannelle 
- 3 ou 4 kiwis 
- 1 banane
- 1 cuillère à soupe de fleur d'oranger 

Préparation :

- Mélanger le sucre, farine, levure, cannelle, lait et fleur d'oranger. Puis ajouter les fruits coupés à la préparation. 
- Verser le tout dans un moule beurré puis cuire au four préalablement chauffé à 180° pendant 35 à 40 mn selon la recette. Personnellement et au vu de mon four, 30 minutes ont suffit. 

Reste plus qu'à déguster hummmmmmm ...

Bon appétit




vendredi 19 avril 2013

Le plus fort c'est mon père

Le 19 avril 2010, le premier homme de ma vie s'en est allé loin de nous. Pas une journée ne s'écoule sans que je pense à lui, sans que je sois fière d'être sa fille. Nous avons tous, à différentes échelles, vécu des pertes qui nous touche à jamais et nous avons tous diverses façons de les gérer. 
Je me suis montrée digne et forte lors de son départ et je garde toujours cette carapace lorsque j'évoque son souvenir. Mais au fond de moi, il y a cette petite fille, qui regrette les bras, la chaleur et les paroles réconfortantes de son papa. Il n'était pas un homme très expansif ni très démonstratif mais cela ne m'importait pas car je savais lire dans ses yeux tout l'amour et la fierté qu'il avait d'avoir sa fille. Sa grande peur était de laisser ses deux petites femmes seules...
Depuis je porte à mon doigt sa chevalière, offerte par ma grand-mère, à ses 18 ans. Je ne l'enlève jamais, je me sens vide sans elle. 
Le premier homme de ma vie, restera lui, mon papa, homme fort et courageux malgré les épreuves, amoureux de nous, de la vie et de son métier. 
En grandissant, je me suis progressivement détachée de mes parents, voulant mon indépendance, ne livrant plus vraiment mes sentiments, devenant pudique sur ce sujet. Souvent je regrette de ne pas avoir pu lui dire à quel point il était important dans ma vie. Mais entre grands pudiques, nous nous comprenions. 

Je me revois, enfant, un peu impressionnée et fascinée par ce petit homme ... 
J'le disais y'a longtemps, mais pas de la même manière. T'as de la chance maman, le plus fort c'est mon père.

Je vous laisse avec cette magnifique chanson de Lynda Lemay, une de ses chanteuse préférée. Ce sont ces paroles là, que j'ai écrite sur la feuille blanche qui est partie avec lui ...





jeudi 11 avril 2013

Comme une plume ...

Bonjour à vous tous, j'espère que vous allez bien.

Moi à part ce printemps qui tarde à venir, je suis en grande forme, avec des projets plein la tête. Changement de poste pour septembre, recherche immobilière et changement de nounou pour bientôt ! 
La tornade !! C'est contraignant, excitant, stressant, mais chouette. Les projets ça fait du bien.

En parlant de projet, je me suis créer un autre tout petit projet, en supplément de mon espace Sweet Day. Je me suis enfin décidé à créer ma petite parenthèse mode sur un autre espace que celui-ci pour ne pas tout mélanger. Un blog en toute simplicité, juste pour me faire plaisir, enfin oser et prendre confiance en moi. Il a une toute autre signification que celui-ci pour moi, il a fallu que je ma fasse un peu violence pour oser. Mais bon, à la base, je suis une fille, passionnée de chiffons en tout genre, et c'est cette première raison qui m'a attiré sur la blogosphère. Je suis d'ailleurs rester fidèle aux blogs mode que j'ai commencé à suivre il y a de cela 3 ans je crois. 
Par peur du ridicule, j'ai voulu me créer un espace plus neutre, où je n'avait pas à afficher ma trombine sur la toile, mais où je pouvais partager. Car l'essence même d'un blog quelque soit son thème, c'est le partage. Faire des rencontres et s'en enrichir. 
Puis en janvier j'ai eu 30 ans et l'envie de de me prendre en main. Cela à fait son bout de chemin. Et je me suis dit : pourquoi pas moi ? Pourquoi serais-je moins légitime qu'une autre ? Je ne suis ni canon, ni riche, ni connue, ni hyper stylé, mais je suis moi. Un blog mode ça peut servir à cela aussi : montrer que l'on peut être une fille banale (30 ans, infirmière, un enfant) mais adorer les fringues, les tissus, les chaussures, les paillettes, la futilité parfois, l'assumer simplement et le partager avec d'autres. 

Heureusement vous n'avez aucune obligation à me suivre sur ce nouvel espace, et c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai bien séparé les deux blogs. Ceux qui suivent ce blog Sweet Day, n'ont peut-être pas l'envie de voir fleurir ici où là des billets "mode", et inversement. Ainsi, chacun fait ce qu'il veut, suivre l'un des deux, les deux, voir aucun ;-) 

Mais pour ceux qui voudrait mettre une image sur ma trombone c'est par ici. Je débute, et je ne suis pas encore très à l'aise devant l'objectif, mais bon, la vie c'est fait pour progresser. Je m'amuse et c'est bien le principal. 





lundi 1 avril 2013

Tête de linotte !




Bonjour, 

Tout est dans le titre !!!! Je suis une vraie tête de linotte. Ce n'est pas une révélation pour moi, je le sais depuis longtemps. Les autres parfois l'apprennent à leur dépend, et j'en suis sincèrement désolé.
Déjà, enfant, c'est un trait de caractère qui apparaissait souvent sur mes bulletins de notes : bonne élève, mais étourdie! Bam !!!! Souvent suivi de bavarde aussi d'ailleurs.
En tout cas, ce trait de caractère, voir ce défaut, m'a toujours suivi. Heureusement j'ai appris à le dompter.

Du coup je suis devenu Miss Post-it !!!!! 

Ma porte d'entrée se retrouve régulièrement recouverte de ces jolis petits papiers fluos. Mais aussi mon ordinateur, ma table, le miroir, mon sac ... Cette petite touche de couleur emplie donc mon appartement bien souvent. 
Mon alarme "rappel" sonne régulièrement sur mon téléphone, et ma main peut se charger de petites croix représentant les choses à ne pas oublier. Le problème est que parfois je ne sais plus à quoi correspond ma croix. lol Mais s'il faut que je mette un rappel pour me souvenir à quoi la croix correspond, là on n'en finit pas !

Et vous ? Avez-vous déjà ressenti cette sorte de malaise, lorsque par exemple vous quittez une pièce, dans l'intention de faire une action précise, mais qu'au moment où vous vous retrouvez de l'autre côté, votre esprit se perd et votre mémoire défaille : pourquoi je suis là moi ? Qu'est-ce-que je suis venu chercher ? 
Avez-vous également passé des heures à rechercher ce papier que vous aviez justement ranger scrupuleusement dans un endroit précis pour vous en rappeler ?? 
Retourné toutes vos armoires et tiroirs pour remettre la main sur ce foulard ???
Vous réveiller en sursaut, en pleine nuit, pour avoir oublié de passer ce coup de téléphone pourtant important ???? 
Avoir eu l'envie de vous jeter du pont car vous avez oublié votre liste de courses sur le meuble de l'entrée et que sans cette liste, fatalement, ça semble bien compliqué de revenir à la maison sans rien avoir oublié ?????

Dites moi que vous connaissez ce sentiment, s'il vous plait, je ne veux pas me sentir seule !!!!

Bon malgré ce petit passage de désespoir, je dois dire que je le vis plutôt bien. Je m'adapte. Ok, parfois j'ai encore cette envie furieuse de me taper la tête contre les murs d'avoir de nouveau oublié quelque chose, mais sinon je me porte bien. 
J'ai appris a compenser en écrivant beaucoup notamment, en planifiant les choses et en développant mes propres petites astuces. 

Enfin, le tout est de gérer le stress que peut causer le fait d'être étourdi et d'assumer les conséquences de nos oublis. 

Et puis parfois cela peut nous faire de chouettes anecdotes à raconter !!! Il vaut mieux en rire au final.  

Et peut-être qu'un jour, grâce à toutes mes combines et autres stratagèmes mis en place, je pourrais dire :
Avant j'étais une tête de linotte, mais ça, c'était avant    ;-) 



Avouez que c'est pas mal l'idée du post-it en déco !!!!

Bonne semaine à vous, amusez-vous et essayez de penser à tout  ;-) 

vendredi 25 janvier 2013

Etoile des neiges

Pendant que certains regardaient les flocons tomber, nous à Bordeaux nous regardions tomber la pluie !!! Point de neige à l'horizon. Ok, j'avoue tout, aujourd'hui c'est grand soleil. 
Au final, je n'ai vu que très peu de neige dans ma vie. Elle tombe, elle tient quelques jours puis très vite la pluie vient balayer tout cela et au revoir le bonhomme de neige. 
Mon homme, lui, aimerait partir en vacances au ski. N'ayant aucune expérience dans ce domaine précis, je ne suis pas très motivée! 
J'aimerais surtout pouvoir, un jour, passer les fêtes de fin d'années dans un chalet à la montagne, entouré de neige. De la vraie neige, qui tient longtemps !!!!! lol 
En attendant que dame la neige arrive peut-être un jour à Bordeaux (on ne sait jamais), je vous laisse avec une jolie sélection de photos dénichées sur le net. 
Place au froid et à la glace ! 
























Allez c'est le weekend, souriez !!!!
Profitez bien


samedi 19 janvier 2013

Superstitions

Bonjour à vous tous,

Je vais commencer ce premier post de l'année en vous souhaitant une année 2013 riche en bonheur, de beaux projets à réaliser, de bons moments à partager, de l'émotion, des pleurs de joie et de la santé pour les 365 jours à venir. 

Aujourd'hui, j'avais envie de parler superstition. Cette drôle de croyance qui fait que certains actes ou choses porteraient bonheur ou malheur.
Vous y croyez vous à tout cela ?
Pour ma part, je pense être un peu superstitieuse, sans non plus tomber dans la paranoïa ! 


- Le chiffre 13, lui, ne me dérange pas du tout, je préfère même penser qu'il porte bonheur. Autant commencer un vendredi 13 en se disant que la journée sera excellente plutôt qu'en se lamentant à l'avance d'une journée soit-disant catastrophique ! Etre 13 à table ne me perturbe pas non plus.

- Je n'ai pas peur des chats noirs, je les trouve même magnifiques. Malgré tout, si un chat noir traverse la rue juste devant moi, je vais peut-être fatalement y penser. 

- Par contre briser un miroir me met mal à l'aise et je n'aime pas ça.

- Le parapluie ouvert sous un toit, j'évite !!

- Idem pour l'échelle. Pourquoi passer dessous si je peux la contourner ! Et si vraiment je suis obligée d'y passer je croise les doigts pour que rien ne me tombe sur la tête !!!

- Sur une table, je n'aime pas que le pain soit poser à l'envers. Je le retourne discrètement.

- Je n'ai pas encore étais confronté à cette fameuse superstition qui veut que le marié ne doit pas voir la future mariée dans sa robe avant le mariage, mais j'aimerais éviter également. Autant mettre toutes les chances de son coté !
Toujours pour le mariage j'aime bien cette petite croyance : porter quelque chose de vieux, de neuf, de bleu et d'emprunté.

- La croyance qui veut que se lever du pied gauche porte malheur, ne me parle pas du tout. En revanche je l'utilise parfois dans le langage courant.

- Je suis superstitieuse sur les horaires et aime faire des voeux si je tombe sur un 22h22. Avec l'amoureux, suite à son accident, nous avons même élargi au 10h10, 16h16, 18h18 etc... lol Sinon tout va bien dans ma tête lol 

- Question porte-bonheur en dehors de l'horloge, j'aime les trèfles à 4 feuilles, les 13 clochettes pour le brin de muguet. D'ailleurs, j'en conserve un dans un vieux livre caché au fond de ma bibliothèque. Mais je ne me jette pas non plus sur tous les brins de muguets qui passent pour trouver le graal !!!! C'est le fait du hasard qui rend cela sympa.
Je peux croiser les doigts, toucher du bois et faire un voeu pour une étoile filante. Mais sinon je ne porte aucun gri-gri sur moi.

Au final, ces superstitions et croyances ne peuvent-elles pas influencer notre journée et notre comportement ? Nous "poussant" presque a passer une journée pourrie ! Bah oui c'est la faute du chat noir, de l'échelle, du pain, du miroir etc ... 

Je crois aussi et surtout à la fatalité. On peut faire tous les voeux possibles, éviter tous les chats noirs du monde, avoir 50 pattes de lapins dans notre poche, le malheur fait aussi partie de la vie et on ne peut le contourner parfois. 
Heureusement le bonheur et la chance existe aussi, même sans trèfle à 4 feuilles. La vie est bien faite finalement !!!!